Moise Katumbi n’a toujours pas quitté Lubumbashi pour Londres comme ça spécule dans la rue. Contactés par C-NEWS, des proches collaborateurs de dernier rang du Gouv’ affirment que le chairman du TP Mazembe est toujours à Lubum.

Pourtant, l’Agence Française de presse -AFP avait affirmé que Katumbi devrait faire le déplacement à Londres pour des soins. Ces mêmes sources ont aussi affirmé que le pouvoir en place pose des préalables à Katumbi pour quitter le pays entre autres démissionner à la tête de l’exécutif provincial. Katumbi ne s’est pas encore prononcé sur ce point. C’est qui est vrai, Katumbi aura de la pression sur lui pour qu’il démissionne comme ce fut le cas avec Vital Kamerhe, poussé par Kabila de déposer sa démission à cause de sa position politique sur l’entrée des militaires Rwandais en Rd-Congo.

Ces sources affirment également que face à cela, Katumbi s’est conséquemment préparé à toute éventualité une fois qu’il s’est affiché contre un troisième mandat de Joseph Kabila. Allez-y comprendre que c’est la rupture totale entre le Rais et Katumbi résolument engagé pour le respect de la Constitution.

Tenez, Katumbi a regagné le pays, le mardi 23 décembre 2014, après trois mois d’absence au Katanga suite à un empoisonnement à la base de la Vynca. Ces propos à la place de la poste le jour de son retour contre un mandat supplémentaire de Kabila, lui ont valu la disgrâce auprès Joseph Kabila. Lesquels propos mettent en difficulté Joseph Kabila au Katanga et divise la majorité présidentielle. Depuis, Katumbi est devenu l’homme à battre pour le régime qui suggère de le coincer financièrement et politiquement. C’est la raison des séjours que passe le Raïs au Katanga pour voir dans quelle mesure asphyxier Katumbi. Wait and see.

YVES BUYA