La présence de pétrole au niveau du lac Albert, en République Démocratique du Congo, pourrait accroître le développement économique du pays, tout comme faire monter les tensions avec l’Ouganda, pays voisin. Propos receuillis par Jonathan Baudoin

La compagnie pétrolière Oil of DRCongo, filiale du groupe minier Fleurette, affirme que trois milliards de barils de pétrole sont présents sur le lac Albert, à l’est de l’ex-Zaïre, pouvant augmenter de 25% le PIB de ce pays. On peut douter de ce chiffre, selon l’économiste Thomas Porcher, et encore plus douter des bénéfices locaux qu’apporterait ce nouveau gisement.