Révélations. La version de Kongolo sur la mort du général Mahele

Dans un article publié par AFP quelques heures après la chute du regime de Mobutu, l’un des fils de l’ancien président, le capitaine Mobutu Kongolo, a affirmait depuis Lomé avoir tenté de secourir l’ancien ministre zaïrois de la Défense, le général Mahele Lihuku, tué durant la nuit du 16 mai  à Kinshasa.

Kongolo a été longtemps  soupçonné d’avoir participé à cet assassinat. Des rumeurs persistantes à Kinshasa laissaient entendre que l’officier avait été tué par Mobutu Kongolo, sur ordre de son père pour avoir prêché la reddition de ce camp de la Division spéciale présidentielle (DSP), les troupes d’élite du régime.

Pourtant, le concerné affirmait le contraire dans cette breve de l’Agence France Presse encore consultable sur le site Lesoir.be.

« J’ai essayé de le secourir. J’ai les mains plus blanches que celles d’un blanc, a-t-il déclaré, avant de donner sa version des faits. Vers 22 heures, le général Mahele Lihuku m’a annoncé qu’il allait au camp de la DSP. J’ai tenté de l’en dissuader, mais il a insisté. Il est général et je ne suis que capitaine…  »

Qui croire finalement?

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire