300 kilos d’écailles des pangolins en provenance de la RDC saisis en Malaisie

Six sacs contenant 300,9 kilos d’écailles de pangolins en provenance de la République démocratique du Congo, ont été saisis en Malaisie, ce dimanche 30 juillet et l’information a été livrée à la presse le mardi 2 août par les autorités douanières Malaisiennes. Cette cargaison d’une valeur estimée à 762 000 euros, était assimilée dans un container libellé « produits alimentaires ».

Le contenu de ces chargements, dont le commerce est interdit a été découvert au cours de deux opérations distinctes dimanche à l’aéroport international de Kuala Lumpur a précisé un responsable des douanes, Pudzi Man.

Les douaniers ont d’abord découvert deux caisses contenant 23 défenses pesant 75 7 kilos d’une valeur marchande estimée à 54.000 euros. La marchandise est arrivée en provenance du Nigeria et la cargaison était libellée « produits alimentaires », selon la même source qui a affirme qu’il il n’y a eu aucune interpellation.

Des défenses d’éléphants et des écailles de pangolin; d’Afrique saisies et confisquées en Malaisie, sont d’une valeur estimée à plus de 800.000 d’euros.

Le pangolin, animal peu connu et doté d’une langue plus longue que le corps, est lui aussi protégé depuis septembre 2016 par le traité Cites. Mais il a gagné le titre peu envié de mammifère le plus victime de trafic au monde, avec environ un million de pangolins capturés ces dix douanières années dans les forêts d’Asie d’Afrique.

Sa viande est considérée comme un mets raffiné en Chine et les écailles sont parées de nombre ses vertus curatives par la médecine traditionnelle.

Environews/Le Potentiel 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire



Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /home/directc/public_html/wp-includes/functions.php on line 3831