Le ministre dit se réjouir “en particulier de la libération annoncée de militants de la société civile, comme Christopher Ngoyi, Fred Bauma, Yves Makwambala et Jean-Marie Kalonji”.

Il affirme espérer qu’il ne s’agira pas des seules libérations de personnes “poursuivies ou condamnées pour des raisons politiques en RDC” et “qu’il sera mis fin aux poursuites à caractère politique afin de permettre au dialogue de démarrer dans un climat plus serein”.

“La Belgique continue par ailleurs à encourager tous les acteurs politiques à participer à un dialogue permettant d’organiser les prochaines élections dans de bonnes conditions et à brève échéance”, conclut le communiqué.

 libre.be