Le Rassemblement boude la libération des prisonniers, Kamerhe s’en réjouit!

Le Rassemblement rappelle qu’il ne participera pas au dialogue tant que tous les prisonniers politiques ne seront pas libérés, rapporte TOP CONGO FM.

Au total, 24 personnes devraient retrouver une liberté provisoire ou complète dans les prochains jours.

Parmi les plus connus figure Christopher Ngoy. Ce militant de la société civile a été arrêté en janvier 2015, dans la foulée des manifestations contre un troisième mandat de Joseph Kabila. Il y a aussi deux jeunes activistes de l’est du Congo, Fred Bahuma et Yves Makwalamba, incarcérés après avoir participé à une réunion avec les militants sénégalais et burkinabè des mouvemens Y’en a marre et Balais citoyen. Vingt-quatre personnes au total devraient être libérées dans les prochains jours. Deux médias de l’opposition aussi vont être autorisés à émettre à nouveau, après des mois de coupure.

Pour le pouvoir, c’est donc une main tendue aujourd’hui vers l’opposition. Des mesures de décrispation politique pour aller au dialogue voulu par le président Joseph Kabila. Et acter le report de la présidentielle censée se tenir en novembre prochain.
Sur la liste des 25 prisonniers libérés ce vendredi, le Rassemblement, dirigé par Etienne Tshisekedi, souligne qu’il n’en restait que 4 en détention.

« Il est difficilement compréhensible qu’un gouvernement ignore superbement la liste des prisonniers politiques et fasse semblant d’en libérer un certain nombre, parmi eux, alors que les prisonniers politiques « phare » restent en prison – Eugène Diomi Ndongala, Muyambo, etc. et la presque totalité de ceux qui sont présentés en instance d’être libérés, à titre de mesure de +décrispation politique +sont, en réalité, des personnes libres depuis longtemps… »

L’UNC se réjouit 

Le parti de Vital Kamerhe se réjouit de la libération de ces prisonniers. Le député Jean-Baudouin Mayo estime que « le geste du Président de la Republique est une avancée importante vers la décrispation du climat politique ». 
De son côté, Eve Bazaiba, du MLC,  salue la libération de ces prisonniers parce que « la Liberte est la règle » mais demande que tous les prisonniers soient libérés « car il n’est pas normal que des personnes soient en prison pour avoir porté des T-Shirts à l’effigie de Jean-Pierre Bemba ».
La Secretaire général du MLC, salue aussi la réouverture des medias et demande plus d’accès à la RTNC, media public.
Avec TOP CONGO.

4 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire