Cible de l’opposition qui lui demande des signes de décrispation pour aller au dialogue, la MP répond via son porte-parole.

“La MP s’attendait à plus d’engagement de la part de tous ceux qui prétendent prendre le Président Kabila en flagrant déni de démocratie”, écrit le porte-parole de la MP, André-Alain Atundu, dans un communiqué de presse.

Et prévient “ceux qui veulent engager notre peuple dans la voie sans issue de la violence et du chaos, que la constitution… fait obligation à tout citoyen de faire echec à ce genre d’initiative…”

La MP demande particulièrement “à la frange radicalisée de l’opposition qui refuse, obstinément et sans raison valable, le dialogue convoqué par le chef de l’etat, et d’y prendre part “sans un quelconque atermoiement“.

Car pour la majorité présidentielle, le dialogue est “la seule voie crédible pour trouver une solution consensuelle à la problématique du processus électoral”.

La MP souhaite qu’elle n’accorde pas de suite à la demande des 33 ONG, “une supercherie afin d’entraver l’organisation des elections