Opposition: quand Kamerhe fait bande à part

DIRECT.CD — Alors que les Opposants dans leur majorité continuent de récuser le facilitateur du Dialogue politique, Edem Kodjo, le président de l’UNC prend tout le monde à contre-pied .

Grand absent de la messe des opposants au « Conclave de Genval » à Bruxelles, invisible au meeting du Rassemblement le 31 juillet, Vital Kamerhe continue de faire bande à part.

En effet, après l’annonce du Groupe international de soutien au Dialogue, renouvelant sa « confiance » au facilitateur de l’Union africaine (UA), Edem Kodjo, le parti de l’ancien président de l’Assemblée Nationale , l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), a salué cette  « démarche ».

Pour Cele Yemba, chargé de communication à l’interfédérale de Kinshasa, « récuser l’actuel facilitateur c’est faire le jeu du pouvoir qui ne veut pas organiser les élections dans le délai constitutionnel ».

Ce cadre de l’UNC invite par ailleurs ses collègues de l’opposition à revoir leur décision de récuser Kodjo.

« Il serait mieux d’aller à ce dialogue tout en faisant confiance au groupe de soutien à la facilitation », car ajoute le chargé de communication de l’UNC, « Edem Kodjo n’est pas si rusé pour pouvoir rouler tout le monde ».

Cele Yemba recommande à l’opposition politique de claquer la porte au cas où les choses ne marchait pas au dialogue.

Une position qui constraste largement après celle du reste de l’Opposition et qui risque de créer de remouds.