Retour de Tshisekedi: la police de Kinshasa prend des mesures drastiques

Le commissariat provincial de la Police nationale congolaise (PNC) de la ville de Kinshasa a pris des dispositions sécuritaires pour assurer l’encadrement de la population lors de  différentes manifestations publiques, a annoncé, samedi à Kinshasa, le commissaire provincial, le commissaire divisionnaire adjoint Célestin Kanyama. 

Le commissaire provincial Kanyama a fait cette annonce au terme des échanges qu’il a eus avec les cadres de l’UDPS, en présence de la police de la MONUSCO, en prévision du retour au pays du leader de l’opposition Etienne Tshisekedi.

Ces dispositions, a-t-il dit, ont été prises d’un commun accord pour préserver la paix dans la ville et éviter des débordements et des dérapages que peuvent créer certaines personnes. Au cours de cette rencontre, il a été décidé que ne peuvent  accéder à l’intérieur de l’aéroport de N’djili que 15 personnes dont les noms seront identifiés sur la liste remise par les organisateurs à la police.

40 personnes accéderont à l’extérieur des installations de l’aéroport, tandis que les membres du parti seront quant à eux au-delà de la chaussée.

Parti le 16 août 2014 en Belgique à bord d’un avion médicalisé pour des soins, Etienne Tshisekedi rentre à Kinshasa pour notamment participer au grand meeting de l’opposition le 31 juillet prochain.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire