Le gouvernement congolais consterné à la suite de la mort de l’abbé Malumalu

L’abbé Malumalu a dirigé la Ceni à deux reprises. D’abord entre 2006 et 2011. C’est lui qui était à la tête de cette institution lors des élections présidentielle et législatives de 2006. Il avait repris les commandes de la commission électorale en 2013 avant de démissionner en 2015 pour des raisons de santé.

L’évêque de Butembo-Beni, Sikuli Paluku Melchisédech, a annoncé la mort de l’abbé Apollinaire Malumalu Muholungu, le jeudi 30 juin à Dallas aux Etats-Unis.

« Nous présentons nos condoléances chrétiennes à la famille biologique de Monsieur l’abbé, à tous les prêtres, aux personnes consacrées, aux fidèles catholiques de Butembo-Beni et à tous ceux qui sont affligés par cette triste nouvelle », indique un communiqué publié par le prélat catholique.

La réaction du gouvernement congolais ne s’est pas fait attendre. Par le biais de son porte-parole, Lambert Mende Omalanga, de surcroit ministre de la Communication et médias, le gouvernement congolais, tout en présentant ses condoléances les plus émues aussi bien à la famille biologique de l’illustre disparu que de l’Eglise catholique, invite tous les intellectuels congolais à s’inspirer de son exemple.

« L’Abbé Apollinaire Malumalu qui vient de s’éteindre était un homme d’honneur, de valeur et de bien qui a servi jusqu’au bout de ses forces notre peuple sans rien renier de sa foi chrétienne. Puisse son exemple inspirer d’autres intellectuels congolais. Paix à son âme», a déclaré Lambert Mende sur les antennes de la chaine de télévision officielle, la Radio télévision nationale congolais (Rtnc).

L’abbé Malumalu a dirigé la commission électorale en RDC à deux reprises. D’abord entre 2006 et 2011. C’est lui qui était à la tête de cette institution lors des élections présidentielle et législatives de 2006. Il avait repris les commandes de la commission électorale en 2013 avant de démissionner en 2015 pour des raisons de santé.

Il était allé se faire soigner aux Etats-Unis.

Le 1er juin dernier, l’ambassadeur de la RDC aux Etats-Unis, François Balumuene, avait annoncé le décès de l’abbé Malumalu à la presse. Une information démentie ensuite par le porte-parole du gouvernement congolais qui avait indiqué que le cœur de l’ancien président de la CENI continuait de battre.

MMC

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire