Depuis le Conclave de l’Opposition à Bruxelles, l’ex-ministre, Président de l’ARC et membre du G7, se montre de plus en plus offensif contre le président Joseph Kabila.

«A ce stade, aucun dialogue n’est possible avec Joseph Kabila. Pour éviter la confusion et rassurer l’opinion publique, il suffirait que Joseph Kabila annonce publiquement qu’il ne sera pas candidat aux prochaines élections présidentielles… Le dialogue préconisé par Joseph Kabila est de la poudre aux yeux», confie au journal le Point Olivier Kamitatu,

Il affirme que «le spectre de la burundisation» plane désormais sur la RDC.

L’inquiétude est grande dans le pays malgré les propos rassurants du président Kabila qui affirme qu’il n’y aura pas de bain de sang dans son pays. Les évêques catholiques de la RDC ont tiré la sonnette d’alarme le 27 Juin 2016. Ils craignent que le pays plonge dans le chaos.

«Il nous faut impérativement revenir au respect de la Constitution, notamment en ce qui concerne le nombre et la durée des mandats du président de la République», a déclaré le secrétaire général de la Conférence épiscopale du Congo lors d’une conférence de presse à Kinshasa.

Les évêques congolais ont appelé les hommes politiques à mettre fin aux manœuvres dilatoires et à accepter l’alternance au pouvoir comme fondement d’une vie démocratique.

Avec Agences.