L’Opposition Républicaine, de Kengo wa Dondo, appelle au Dialogue

L’Opposition républicaine (OR) a appelé lundi, à Kinshasa, les acteurs politique congolais à faire preuve de conscience pour participer au dialogue national inclusif convoqué par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange.

Dans une déclaration politique rendue publique au nom de Léon Kengo wa Dondo, autorité morale de l’OR, Michel Bongongo Ikoli, a demandé aux acteurs politiques de se joindre au regroupement  républicain en vue de contribuer à la consolidation de la paix et de la cohésion nationale dans le respect et la prise en compte de la diversité sociopolitique.

Le représentant  de l’autorité morale de l’OR qui réagissait à la position du conclave de Bruxelles et à  celle de la Majorité présidentielle (MP) a, à cet effet, donné des orientations en ce qui concerne le fichier électoral, les scrutins, le délai constitutionnel et le dialogue inclusif.

S’agissant du fichier électoral, l’OR veut que celui-ci soit notamment fiable pour conférer la légitimité des électeurs, des élus et de l’élection. Un fichier électoral fiable garantie la paix préélectorale et postélectorale, a-t-il ajouté, précisant que celui-ci doit être l’expression vraie de la nation pour les élections justes.

Concernant les scrutins, l’OR estime que l’idéal aurai été l’organisation des élections présidentielle, législatives, provinciales et locales. Néanmoins, souligne l’OR, l’impact financier impose la priorité aux élections présidentielles, législatives et provinciales de façon concomitante.

Quant au délai constitutionnel, l’OR soutient que le délai pour l’organisation des élections est constitutionnel. Contextuellement, relève-t-elle, « il est fonction de la résorption des contingences du fichier électoral ».

Evoquant le dialogue national inclusif, l’OR indique que la pertinence de celui-ci doit avoir comme primordialité notamment, le respect de l’esprit et de la lettre de la Constitution, la préservation de la paix et de la cohésion nationale, l’exclusion de la violence sous toutes ses formes, le principe de l’alternance au pouvoir, le règlement des contingences du processus électoral et la résolution des problèmes par  consensus.

L’OR condamne toute déclaration politique aux relents à la fois de radicalisme et de fondamentalisme visant à inoculer le germe de la violence au sein de la population.

ACP

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire