Jean-Claude Masangu succède à Banza Mukalay à la tête de l’UDCO

UDCO, parti cher à feu Banza Mukalay, a jeté son dévolu sur l’une des personnalités les plus capables de bien faire régner l’ordre dans le groupe pour lui donner de l’efficacité. Dans cette optique, le parti a cru utile d’investir J-C Masangu comme son autorité morale.

L’ex-Gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Jean-Claude Masangu Mulongo, a été investi Président national et Autorité morale de l’Union pour le Développement du Congo (UDCO), parti cher à feu le ministre de la Culture et des Arts, Baudouin Banza Mukalay.

Le banquier remplace ainsi à ce poste l’ancien ministre Baudouin Banza Mukalay, décédé en plein exercice de ses fonctions le samedi 14 mai 2016 à la Clinique Ngaliema, alors que le Gouvernement de la République s’apprêtait à l’évacuer pour de soins appropriés.

Arrivé à la Banque centrale du Congo (BCC) en 1997, l’ex Gouv’ qui maîtrise les arcanes de l’économie devra cette fois-ci s’habituer au monde politique, en dirigeant un grand parti politique qui a pignon sur rue et qui est considérée au sein de la Majorité Présidentielle.

En sa qualité d’homme de la situation, si c’était à l’époque des mages, ils diraient vite que ce n’est pas par hasard que Masangu arrive en ce moment à l’UDCO. Est-ce donc un temps favorable pour l’ex-Gouverneur ? Peut-être que l’avenir nous dira quoi.

Auteur de plusieurs ouvrages dont le dernier porte sur: « Parole de Gouverneur », Jean-Claude Masangu s’est vu classé parmi les économistes de notre temps, à en croire le sénateur Evariste Mabi Mulumba. Au demeurant, cela étonnerait plus d’un quand on sait que sa formation de base est celle d’ingénieur. Sa longue expérience à la tête de notre Institution d’Emission a permis d’en faire un économiste complet.

Ce banquier est à classer dans la lignée d’un économiste anglais John Maynard Keynes, père de la macroéconomie et inspirateur des politiques économiques de notre temps. Par quelle caractéristique ? De sa formation, il était mathématicien et a travaillé au sein de la Banque Centrale de l’Inde sous l’empire britannique.

De part ses réflexions et études, il est devenu Economiste confirmé au point de se voir confier la chaire de l’économie en qualité de professeur à l’Université de Cambridge et au point de connaître une renommée internationale incontestée lors de la mise en place du système monétaire international dit de Bretton Woods.

Jean-Marie Nkambua/L’Avenir

Leave a Comment

Laisser un commentaire