Me Tshibangu Kalala quitte la MP pour le Front citoyen 2016

Le parti politique Notre Beau Pays, NBP en sigle, a organisé hier mercredi 20 janvier 2016 à la Paroisse Notre Dame de Fatima à Kinshasa /Gombe, son 2eme congrès ordinaire. A cette occasion, Me Jean Tshibangu Kalala a été élu président du parti.

Après son enregistrement au ministère de l’intérieur, le directoire national provisoire avait démarré avec l’implantation du parti à travers le territoire national.

Ainsi, le NBP a été implanté dans les villes et territoires des provinces. Par l’entremise de son président national, le parti a organisé des visites dans des localités, les villes et territoires du pays notamment dans les provinces du Kongo central, de Bandundu ‘et de l’Equateur, afin de prendre la température sur la vie du parti et d’animer des conférences débats.

Rappelons que le NBP a tenu son premier congrès à Kinshasa du 26 au 28 août 2011. Des délégués venus des provinces avaient pris part à ce forum, qui avait pour mission entre autres de mettre en place des organes dirigeants et d’approuver les statuts du parti adoptés lors de l’assemblée générale constitutive du 21 juin 2010 par les membres fondateurs.

A l’issue de ce Congrès, une déclaration finale contenant 7 résolutions a été lue et avait chargé le bureau politique de mettre en œuvre notamment la résolution 5, relative à la relecture des statuts. Le NBP avait pris une part active aux élections législatives de novembres 2011.

Il avait aligné 176 candidats dans 69 circonscriptions électorales. Malgré le nombre élevé de candidatures, les résultats obtenus étaient en deçà des attentes du parti. Un seul candidat a été élu dans la circonscription électorale de Kazumba au Kasaï central, dans un contexte de fraude généralisée.

Après ces élections chaotiques qui ont généré des frustrations dans le chef des uns et des autres, le parti a éprouvé d’énormes difficultés dans son fonctionnement normal en l’occurrence celle due à la trésorerie.

Pas de cotisation pour renflouer les caisses du parti. Personne, même pas l’unique membre élu n’avait cotisé. Le président national était le seul à soutenir le parti. « C’est la raison pour laquelle nous sommes réunis ce jour en congrès pour définir des nouvelles orientations du parti en vue de son redécollage », a-t-il noté.

Malgré ces difficultés, le parti a tenu bon et a participé à diverses activités politiques du pays. Il y a même mené quelques actions remarquables. NBP a présenté dernièrement des candidatures à la députation provinciale dans quelques circonscriptions ciblées où il a eu la chance de réaliser des bons résultats.

Année électorale, l’année 2016 est celle de tous les enjeux. « Nous devons par conséquent mettre le parti en ordre de bataille pour gagner les élections », a souligné le président.

Enfin, NBP a organisé le nouveau recrutement des membres. C’est le sens même de la convocation de ce congrès, conformément aux dispositions statutaires. Dans son mot de circonstance, Tshibangu Kalala a indiqué que Notre Beau Pays ne fait plus partie de la majorité présidentielle. Il est désormais allié au Front Citoyen 2016 et membre de la Dynamique de l’opposition politique congolaise. Le président a souligné en outre que la RDÇ est un pays démocratique. Il a demandé au peuple congolais de se débarrasser de la peur. Aussi, NBP dit non au 3ème mandat de M. Kabila, non au dialogue piège de Kabila, oui au respect do la constitution, oui aux élections, oui à l’enrôlement des nouveaux majeurs et enfin oui à l’alternance politique.

Par Julie MUADI

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire