Charles Mwando débarqué de l’avion et empêché de se rendre dans son fief électoral de Kalemie

Entre Joseph Kabila et ses anciens alliés du G7, passés dans l’Opposition, c’est le désamour total. Le pouvoir a décidé de gêner, de titiller ou d’embêter autant que possible ses partenaires politiques d’hier.
Tenez, le député national Charles Mwando Nsimba a été débarqué ce mercredi 20 janvier de l’avion qui devait l’amener à Kalemie.
Bien que munis des titres de voyage, lui et sa délégation ont été empêchés d’embarquer dans l’avion qui devait les conduire dans l’ex Albertville.

Ce qui a fait réagir Christian Mwando Nsimba, son fils, qui est aussi député national.  L’ancien ministre des finances de Katumbi a qualifié cette restriction «de dérive dictatoriale».

En effet, la Constitution garantit à tous les congolais le droit d’aller et venir. Qui plus est à un député national.

Kalemie qui est le chef-lieu de la nouvelle province du Tanganika est un des fiefs électoraux du Lion du Katanga à côté de Moba notamment dans le Nord Katanga.

Avant cette tentative d’embarquement pour Kalemie, l’ancien 1er vice-président de l’Assemblée nationale s’était adonné à la prière sur la place Moïse Tshombe à Lubumbashi.

Il répondait ainsi à l’invitation de Moïse Katumbi Chapwe. Ce dernier  a demandé à tous les congolais de consacrer deux minutes, à partir de 12 heures, à la prière en faveur de la RDC, menacée par une grave crise politique.

Plus que jamais le développement de l’actualité prouve que la RDC est en plein dedans dans la crise. Interdiction de messes et débats mémoriels relatifs à la répression sanglante de janvier 2015, rejet par une frange de l’Opposition de Edem Kodjo comme facilitateur, demande d’une nouvelle Transition par une pseudo opposition et restriction des libertés publiques avec le déploiement des forces de police.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire