VIDEO. Gabriel Mokia dit « non » au Front Citoyen 2016: « ils en ont tous après l’argent de Katumbi »

DIRECT.CD — Le farouche opposant congolais, Gabriel Mokia, affirme ne pas rejoindre le Front Citoyen 2016, créé à l’issue de la rencontre entre opposants à Dakar, au Sénégal.

Alors qu’une charte a été signée le 9 janvier dernier concernant les membres de cette plate-forme de l’opposition du Front Citoyen 2016, qui  se sont engagés à défendre  la Constitution de la République et surtout, à lutter pour l’alternance démocratique en 2016, l’opposant Gabriel Mokia donne un autre de cloche.

En effet, le président du Mouvement des démocrates congolais (M.D.Co) n’a pas eu sa langue en poche, fustigeant cette plate-forme qu’il accuse d’être au service de l’ex-gouverneur Moïse Katumbi.

Le Front Cityoen 2016 a été créé par une trentaine de signatures de responsables politiques ou de la société civile, qui ont participé à la réunion de Gorée en décembre dernier,  auxquelles se sont spontanément ajoutés d’autres figures ou simples citoyens à l’issue de la conférence de presse à Kinshasa.

Ce front citoyen regroupe des organisations de la société civile comme La voix des sans voix, l’Asadho ; des mouvements citoyens tels que Filimbi et Lucha et des opposants politiques parmi les plus connus du pays : Vital Kamerhe, Moïse Katumbi, Felix Tshisekedi, Martin Fayulu, entre autres.

Félix Tshisekedi a par ailleurs fait marche en arrière, conformément à son parti l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), qui compte organiser son « propre front ».

 

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire