Les leaders du Groupe de 7 ont officiellement signé la charte du Front Citoyen 2016.

La cérémonie solennelle s’est déroulée samedi à la paroisse Notre dame de Fatima. L’ambiance était électrique. En présence des principaux animateurs de la Dynamique de l’opposition notamment Kamerhe, Bazaiba, Fayulu, Ingele, Mukonkole et les autres, Pierre Lumbi du Msr, Christophe Lutundula de l’Ard-Msdd, José Endundo du Pdc, charles Mwando Nsimba de l’Unadef ainsi que les représentants de l’Arc, de l’Aco et de l’Unafec de Gabriel Kyungu ont apposé leurs signatures sur les documents, sous les applaudissements frénétiques de plusieurs cadres et militants de l’opposition.

Le document signé, les opposants se préparent maintenant à mouiller le maillot sur le terrain.

“Il faut mobiliser la population pour empêcher tout glissement”, a indiqué José Endundu content d’avoir intégré le plus grand regroupement pro-changement.

Pour sa part, Christophe Lutundula pense que la population doit “prendre conscience et se battre pour la démocratie”.

Le leader de l’Ecidé, Martin Fayulu a été plus tranchant. “M. Kabila doit dégager, c’est tout”, a-t-il lancé.

“Son fameux dialogue est une supercherie pour lui permettre de demeurer au pouvoir au-delà du délai constitutionnel”, poursuit-il.

Dans cette perspective, les deux grands groupes de l’opposition ayant intégré le Front Citoyen, ont lancé un appel à la population d’adhérer en masse à ce mouvement citoyen dont l’objectif est de sauvegarder la constitution et arracher l’alternance démocratique.

Après les travaux de l’Ile de Gorée au Sénégal, le Front Citoyen a publié officiellement sa charte, adoptée à l’unanimité par ses membres le 19 décembre 2015. Cette charte définit la nature et le fondement du Front Citoyen 2016, circonscrit son cadre d’intervention, établit son mode de fonctionnement et ses organes, fixe les rôles et responsabilités de ces derniers. A cette occasion, le porte-parole de cette plateforme citoyenne, Jean Claude Katende, s’est félicité de l’adoption de cette charte, fruit d’une expérience participative unique et d’un sursaut patriotique des filles et fils de la RDC.