Clément Kanku appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat

Le député Clément Kanku demande au président Joseph Kabila de se prononcer clairement sur la question de la fin de son mandat présidentiel pour favoriser l’exclusivité au dialogue national qu’il a décidé de convoquer.

Dans une déclaration samedi 5 décembre à Kinshasa, le président de ce parti de l’opposition, Clément Kanku, estime qu’une telle précision ramènera ceux de l’opposition politique qui boycottent ce dialogue à y participer.

Devant la presse, Clément Kanku a déclaré:

«Le Mouvement pour le renouveau est acquis à tout mode de sortie de crise à travers le dialogue. Mais nous disons, donner toutes les chances à un dialogue constructif, c’est tenir compte des conditions que nous sommes en train de poser et que nous avons toujours posées, c’est-à-dire, que le dialogue soit inclusif. Pour qu’il soit inclusif, le chef de l’Etat doit donner le gage de confiance à ceux qui redoutent de ce dialogue aujourd’hui.»

Le MR demande ainsi au chef de l’Etat «de se ressaisir, de prendre son courage pour dire au peuple congolais qu’il ne sera pas candidat, qu’il ne va pas violer la constitution».

Ce parti de l’opposition se dit prêt à aller au dialogue dans «les conditions où il n’y aura pas de confusion sur cette question.»

Certains partis de l’opposition rejettent en effet le dialogue prôné par le chef de l’Etat Joseph Kabila, dont le dernier mandat constitutionnel expire en décembre 2016. Ils redoutent une manœuvre visant à permettre à ce dernier de « glisser» au-delà de ce délai.

Ce que la Majorité présidentielle qualifie de procès d’intention.

Par ailleurs, le président du MR en appelle vivement à l’unité de l’opposition pour bien faire face à la Majorité présidentielle.

Pour lui, ce forum devrait traiter des questions qui touchent essentiellement aux élections, des questions qui vont permettre à ce que le processus électoral se fasse dans de meilleures conditions.

A (re) Lire: Dialogue politique : Joseph Kabila propose quatre noms à l’ONU pour la médiation

Clément Kanku espère «un consensus sur ces questions à travers ces pourparlers entre opposition-Majorité et pourquoi pas la société civile

Le chef de l’Etat Joseph Kabila a annoncé samedi 29 novembre la convocation d’un dialogue politique national inclusif. Dans un message adressé à la nation, il a évoqué les sujets à l’ordre du jour. Il s’agit notamment de la problématique du fichier électoral, du calendrier électoral et du financement des élections.

Annoncé à Kinshasa, ce forum se déroulera sous la co-modération d’un représentant de la Majorité présidentielle et d’un autre de l’opposition.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire