Le G7 soutient une candidature de Moïse Katumbi à la présidence

L’un des « frondeurs » exclus de la Majorité présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), le président de l’Union nationale des fédéralistes du Congo Unafec, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, s’est déclaré favorable à la candidature de l’ex-gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, à l’élection présidentielle prévue l’an prochain.

M. Katumbi a démissionné mardi avec fracas de son poste de gouverneur du Katanga et du parti présidentiel, le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD, au pouvoir) – sans toutefois encore se déclarer candidat à l’élection présidentielle de novembre 2016 – en affirmant que « depuis maintenant un an, tout est mis en œuvre pour ne pas respecter la Constitution ».

Si Moïse Katumbi « cherche à loger sa candidature, l’Unafec est là », a déclaré samedi à la radio onusienne Okapi M. Kyungu, l’un des leaders du G7, les sept partis exclus de la Majorité présidentielle (MP) après avoir adressé une lettre ouverte au chef de l’Etat, Joseph Kabila, lui demandant de respecter la Constitution pour les élections de 2016. M. Kyungu a indiqué que cette proposition de candidature sera soumise aux autres membres du G7 lors de la prochaine assemblée générale des leaders de cette plate-forme politique. Selon le président de l’Unafec, le G7 apportera son soutien à tout candidat qui soutiendra dans son projet de société la réunification des (26 anciennes) provinces démembrées récemment en RDC. La RDC traverse une crise politique depuis la réélection de M. Kabila en 2011, lors d’élections marquées par des fraudes massives. (Belga)

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire



Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /home/directc/public_html/wp-includes/functions.php on line 3831