Kabila – Tshisekedi : les masques tombent

La position du plus vieux parti d’opposition est enfin connue. L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a réellement eu des rencontres avec l’émissaire du chef de 1’Etat, Joseph Kabila, en Italie. La confirmation a été faite par un des membres de l’UDPS Sud-Kivu qui dit avoir pris part à ces entretiens.

Les révélations du député d’opposition, Franck Diongo, sur les rencontres secrètes qui ont eu lieu à Rome entre l’UDPS et le pouvoir de Kinshasa n’auraient pas été fausses. Un des membres de l’UDPS/Sud-Kivu intervenant, le 29 août, sur les ondes de Top Congo FM les a confirmées. Il a en même temps dit avoir pris part à ces réunions. Des révélations qu’Antoine-Félix Tshisekedi réfute toujours… « Ce ne sont que des spéculations », a-t-il lancé.
Pourtant, son refus de révéler à l’opinion ce qui se trame à Rome ne fait qu’ajouter de l’huile au feu. A Bruxelles, capitale belge, des affrontements violents ont eu lieu, le 28 août, entre les partisans «anti-dialogues» et les «pro-dialogues». En effet, les partisans « anti-dialogues» considèrent que 1’UDPS est aux portes de la compromission. Dialoguer avec Kinshasa est perçu par eux comme une planche de salut qu’Etienne Tshisekedi tend au régime de Kinshasa.
Certains ont même titillé cette légende politique en lui apportant un cercueil pour l’enterrer, .estimant au passage que l’homme n’était plus digne de confiance. «Ceux qui disent que 1’UDPS est en train d’être acheté ne connaissent pas l’histoire et la force idéologique constante de ce parti », tente de répliquer Félix Tshisekedi, promettant que le moment venu, tous les partisans seront informés de ce que fait l’UDPS.

L’UDPS n’est pas la seule…

Pour ce chargé des Relations extérieures de 1’UDPS, qui intervenait sur Congo Web TV, les tractations se font à tous les niveaux, voire au sein du Mouvement de Libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba et de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) de Vital Kamerhe. Certains partis d’opposition, qui refusent à cor et à cri de dialoguer, sont cependant consultés, à en croire certains non-dits d’Antoine-Félix Tshisekedi. Kamerhe. Certains partis d’opposition, qui refusent à cor et à cri de dialoguer, sont cependant consultés, à en croire certains non-dits d’Antoine-Félix Tshisekedi.

Tshisekedi non compromis

Malgré le soutien de son fils, la légende politique incontestée de la République Démocratique du Congo (RDC) chancèle depuis quelques mois. Son image semble être entamée comme jamais dans l’histoire de sa lutte politique. A la base, plusieurs sympathisants de son parti l’accusent de convoler en justes noces avec le pouvoir de Kinshasa. En RDC comme à Bruxelles, il ne manque pas des sceptiques qui pensent que le Lider Maximo est en passe de se compromettre.
Bien avant cette crise liée à la participation de 1’UDPS au dialogue, cette formation politique connaissait déjà une crise intestine liée notamment à la succession.
D’aucuns pensent que le Sphinx de Limete serait influencé par sa famille biologique au point de le pousser à réclamer, en coulisse, la Primature. Ce qu’on nie catégoriquement du côté de la 10ème nie Limete. « Soyons honnêtes, Etienne Tshisekedi n’est pas un homme malléable, influençable à souhait ; la famille biologique du Président n’est pas aussi puissante qu’on le croit. Félix Tshisekedi s’exprime en tant que secrétaire national en charge de la diplomatie », a rétorqué Bruno Tshibala, secrétaire général adjoint et porte-parole du parti.

Par CONGO NOUVEAU

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire