Samedi 27 juin 2015, à l’Hôtel Pullman de Bruxelles, les représentations extérieures de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), ont organisé une grande manifestation pour célébrer le 55ème anniversaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo (RDC).

Plusieurs moments forts ont marqué cette manifestation dont le clou était l’adresse d’Etienne Tshisekedi, le président du parti et ce, en deux temps le mot de circonstance suivi de la lecture de son message officiel, par son conseiller le Dr. Ilunga. Les deux cents places assises de la salle de conférence ont été prises d’assaut au point que les retardataires n’ont pu avoir accès à la salle. Premier à prendre la parole, Dr. Kabanda, représentant de l’UDPS/Benelux, au nom des autres représentants du parti, venus de plusieurs pays : Canada Suisse, Grande-Bretagne France, Allemagne, Italie.

Suivront, le secrétaire National chargé des relations extérieures, Félix Tshisekedi, Marc Kapend du Canada, les jeunes de l’UDPS ainsi que le témoignage sur l’indépendance de Kabaidi, ancien gouverneur de la ville-province de Kinshasa, le doyen des représentants extérieurs de l’UDPS.

Quand Etienne Tshisekedi arrive, il est accueilli par des chants et des slogans de l’UDPS. me les membres de son parti, Etienne Tshisekedi chante de bout en bout et l’hymne national, et l’hymne de l’UDPS, en levant parfois en l’air les deux doigts du signe de la victoire.

Le modérateur du jour. Robin Masangana Diamaka donne alors la parole au président du parti. Silence dans la salle. «Ce qui nous rassemble ici, c’est le 55ème anniversaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo.

«Je vais vous dire une petite chose. On a épilogué autour du mot dialogue. Le dialogue est un principe qui est inscrit dans notre coutume. Tout le monde le sait.
Quand il y a conflit dans une communauté, on se retrouve autour d’une table et on dialogue jusqu’à ce qu’on trouve la solution. Ce n’est pas une faiblesse de notre part. Parce que le tout finira par le peuple. Si jamais. Il y’en a qui vont profiter de ce dialogue, pour retarder le processus ou pour un agenda caché, nous allons faire appel au peuple pour qu’il prenne ses ‘responsabilités», a déclaré Etienne Tshisekedi.

Par ailleurs, il a émis le souhait, suivant «Que ce 55ème anniversaire de l’indépendance de la République démocratique du Congo soit le dernier que les Congolaises et les Congolais fêtent dans la méditation, le dénuement; le désespoir et l’incertitude du lendemain».

Avant de prendre congé de l’assemblée, le modérateur a demandé à Etienne Tshisekedi de dire un petit mot «au revoir. Et le voici «Un grand merci. D’abord, pour avoir en pensée tout ce qui s’est passé depuis lé 30juin 1960 jusqu’à maintenant. Ensuite, le fait d’avoir abandonné vos occupations pour vous réunir ici, et faire tout ce que vois avez fait. Cela mérite beaucoup de félicitations de ma part, et je vous en remercie. D autre part, me nous avons pris la décision de dialoguer, attendons le lendemain, me je vous l’ai dit, une fois qu’au dialogue il n’y a pas de succès, on se retrouvera ici pour que nous puissions tenir un autre discours, le discours des combattants. Merci beaucoup, que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo».

Par Cheik FITA