Joseph Kabila dépose une plainte contre la corruption

Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, a déposé mardi à Kinshasa une plainte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme au Parquet de la République, à travers le conseiller spécial du président résident pour la bonne gouvernance Luzolo Bambi.

« Le président de la Republique vient ainsi d’accomplir sa part de responsabilité. A la justice aussi d’accomplir la sienne », a indiqué Luzolo Bambi, ajoutant que « la corruption est devenue endémique en RDC ».

Selon lui, plusieurs plaintes proviennent des dénonciateurs dont s’est approprié le président de la République. Ces plaintes font état des détournements de deniers publics et de corruption presque dans tous les secteurs de la vie nationale.

Les accusés ne sont pas encore connus. Mais selon une source proche du dossier contactée par Xinhua, des hommes d’affaires des provinces du Katanga, Nord-Kivu et Sud-Kivu sont ciblés par la plainte du président.

Lozolo Bambi, ancien ministre de la Justice en 2009, a été nommé en mars dernier conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire