Etienne Tshisekedi : ‘‘l’Udps participera à toutes les élections’’

De Bruxelles où il poursuit sa convalescence, le président national de l’Udps, Etienne Tshisekedi s’est entretenu au téléphone avec le président provincial de son parti au Nord-Kivu.

A en croire Rubens Mikindu, le sphinx de Limete a confirmé que l’Udps participera à toutes les élections. ‘‘Nous nous sommes entretenus un bon moment au téléphone avec le président Tshisekedi, il m’a assuré que nous allons participer à toutes les élections’’, a-t-il dit. Le fédéral de l’Udps dans cette province meurtrie a précisé que la majorité veut pousser l’opposition à l’énervement pour obtenir le boycott des élections. ‘‘La stratégie kabiliste, c’est de nous énerver’’, affirme Rubens Mikindu pour qui la stratégie du boycott appartient au passé.

L’entretien téléphonique entre les deux hommes a été facilité par le Félix Tshisekedi, le fils de son père. Le secrétaire national de l’Udps chargé des relations extérieures bat sa propre campagne au sein de du parti pour qu’au prochain congrès, il soit désigné dauphin de son père de président. La royauté est installée dans un parti-phare de l’opposition comme l’Udps dont le leader prêche malheureusement la démocratie.

En tournée dans l’Est, Félix Tshisekedi toujours en connivence avec sa mère, a déjà embarqué la fédération du Nord-Kivu à sa cause comme il l’a fait au Katanga. Comment un secrétaire national des relations extérieures initie des tournées à l’intérieur du pays et prend des positions contraires à la direction de son parti, s’est interrogé le président de l’une des quatre fédérations de Kinshasa. C’est tout dire. Le fils à papa veut succéder au trône et tout obstacle pour empêcher ses ambitions, est brisé. Il dit à qui veut l’entendre que son parti n’appliquera plus la politique de la chaise vide. Lui ne pense qu’au dialogue qu’il fait dire à ses nouvelles recrues.

La finalité du dialogue, c’est le partage du pouvoir avec Kabila, a déploré un élu Udps. Alors que le parti affronte le régime à Kinshasa avec la marche dispersée de ce vendredi, le fils Tshisekedi se le coule douce à Goma. Son jeu avec le régime est patent. Si c’était Kamerhe, il serait interdit de voyager ou son meeting serait dispersé. Mais comme c’est Félix Tshisekedi, tout lui est permis. Le bruxellois est sécurisé par la police. Curieux qu’un opposant bénéfice de telles faveurs du régime. Sa manière de prendre à contre-pied son parti n’étonne plus ses accointances avec le régime.

A Kinshasa, Mavungu, le SG vomi de l’Udps, annonce une série d’actions pour exiger la vérité sur la fosse commune et le boycott de participer aux provinciales si le processus n’est pas clean, le vrai patron du parti, déclare à partir de Goma, que… lire la suite sur 7sur7.cd

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire