La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a lancé jeudi 16 avril un programme de formation d’observateurs électoraux. Près de 30 600 collaborateurs devraient être chargés de superviser l’ensemble du processus électoral dans le pays.

L’Église catholique veut former des observateurs indépendants, capables d’évaluer le bon déroulement d’un scrutin, selon les standards internationaux, ont rapporté les sites de Radio France internationale et de Radio Okapi.

Les États-Unis vont soutenir la formation d’un premier groupe de 600 observateurs, assurant un financement d’un million de dollars pendant deux ans. Mais pour les 30 000 autres observateurs restant, l’Église catholique congolaise cherche toujours des fonds.

CONSOLIDER LA DÉMOCRATIE

Le projet entre dans le cadre du renforcement des capacités institutionnelles et techniques du pays, afin de contribuer à la consolidation de la démocratie en RDC, « par une observation professionnelle et crédible des élections locales, municipales, urbaines, législatives et présidentielle », a précisé le quotidien congolais Le Phare.

« Nous ne cherchons pas un pouvoir politique. Notre rôle, c’est d’accompagner le peuple. Lui indiquer le chemin. La consolidation de la démocratie fait partie des outils dont le peuple a besoin pour vivre mieux », a affirmé le président de la Commission Justice et Paix, Mgr Fridolin Obongo.

Apic