Des nouvelles du M23!

KINSHASA, (Xinhua) — Le Mouvement du 23 mars (M23), ancien rébellion active dans la province du Nord-Kivu de la RDC, a réclamé lundi les garanties de paix et de stabilité, à l’occasion du 6ème anniversaire de la signature de l’accord de paix entre le gouvernement et le Congrès National pour la Défense du Peuple (CNDP).

Le M23 avait été créé en 2012 par les ex-rebelles du CNDP qui accusaient le gouvernement de ne pas respecter l’acccord du 23 mars 2009.

« En ce jour anniversaire de l’Accord du 23 Mars 2009, la Direction du M23 exhorte tous les intervenants dans le processus de paix en RDC à obtenir du gouvernement congolais les garanties de paix et de stabilité de la RDC et de la Région. Celles-ci sont le résultat de la stricte application de l’ensemble du contenu de l’Accord de Paix du 23 Mars 2009 à Goma, de l’Accord-Cadre pour la Paix, la Sécurité et la Coopération pour la RDC et la Région du 24 février 2013 à Addis-Abeba ainsi que des Déclarations du 12 décembre 2013 à Nairobi », a déclaré le président du M23, Bertrand Bisimwa, dans un rapport publié lundi.

« Rien n’est encore gagné, les principales causes de conflits demeurent entières, se consolident et s’élargissent au risque de servir de fondation aux nouveaux conflits imminents », a-t-il souligné.

Pour M. Bisimwa, le M23 « est la conséquence de l’indifférence des dirigeants du pays face à leurs propres engagements pris aux termes de l’Accord de Paix du 23 mars 2009 sur lesdits problèmes ».

Le M23 a été vaincu par l’armée congolaise, soutenue par la Mission de l’ONU pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) en décembre 2013.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire