Assemblée Nationale : ballet diplomatique chez Aubin Minaku

Le cabinet du président de l’Assemblée Nationale a connu une intense activité diplomatique, hier jeudi 19 février. Aubin Minaku Ndjalandjoko a reçu, tout à tour, une délégation du parlement allemand composée de quatre députés, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations unies en République Démocratique du Congo, et enfin le nouvel ambassadeur du Zimbabwe en RDC.
Avec la délégation de Bundestag conduite par Mme Schulz Asche, les échanges ont tourné autour des activités parlementaires, du processus électoral, de la situation politique et sécuritaire en République Démocratique du Congo.

Le président de l’Assemblée nationale a échangé avec les représentants du peuple allemand sur la coopération interparlementaire entre le Bundestag et sa chambre.
Dans ce cadre de la coopération au développement, la chef de la délégation des parlementaires allemands a exprimé la disponibilité de son pays à soutenir des actions telles que la promotion de la justice, l’Etat de droit, la lutte contre la corruption, et le développement des infrastructures.

Par ailleurs, Mme Schulz Asche a indiqué que l’intervention de la République fédérale d’Allemagne en RDC, dans le cadre de l’aide au développement, s’élève à 100 millions d’euros. Après les prochaines élections annoncées par la Ceni, a-t-elle ajouté, il y aura des pourparlers avec les nouvelles autorités pour examiner les possibilités de poursuite de cet appui en faveur de la RDC.

Les deux adjoints du patron de la Monusco (Mission des Nations unies pour la stabilisation en République Démocratique du Congo), en l’occurrence Moustapha Soumare et Abdala Wafi, chargés respectivement des questions politiques et des opérations militaires, ont fait leurs adieux au président de l’Assemblée nationale. Moustapha Soumaré quitte la RDC pour le Sud-Soudan, tandis qu’Abdala Wafi retourne dans son pays, le Niger.

Raphaël Tayera Faranisi, le nouvel ambassadeur zimbabwéen en RDC est venu en visite de courtoisie chez le président de l’Assemblée nationale, après avoir déposé ses lettres de créance au chef de l’Etat.

Dom
Le Phare

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire