Kabila se tourne de nouveau vers la Chine

Pékin envisage d’étendre ses services dans plusieurs domaines d’intérêts communs.     

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a effectué une visite de travail à Kinshasa, du 14 au 16 janvier. Son agenda prévoyait notamment un entretien avec son homologue congolais, Raymond Tshibanda, sur le renforcement et la consolidation des relations d’amitiés et de coopération entre la RDC et la République populaire de Chine. À cet effet, les deux personnalités ont salué l’excellence des relations d’amitié et de coopération entre Kinshasa et Beijing. Le tête-à-tête des deux diplomates a été suivi d’une séance de travail  élargie entre la délégation congolaise et chinoise.

Au cours de la conférence de presse organisée à l’occasion de la visite du diplomate chinois, Raymond Tshibanda et Wang Yi ont abordé la question de la dynamique de la coopération entre leur pays respectif et celle de la paix, de la sécurité et du développement. L’hôte du ministre congolais des Affaires étrangères a fait part de l’engagement de son pays à travailler avec la RDC pour élargir les perspectives de coopération dans plusieurs domaines d’intérêts communs. Nous soutenons, a-t-il dit, la stratégie lancée par le président de la République, Joseph Kabila, concernant la révolution de la modernité répondant au besoin de la RDC.

«La paix et le développement constituent les thèmes majeurs de notre coopération, le développement étant la clé de toute action. Nous sommes prêts  à travailler avec l’Afrique pour son développement et  pour le bénéfice du peuple africain. La RDC est le cœur de l’Afrique, et en tant que bonne amie de la RDC, nous espérons que ce cœur va battre d’une manière plus stable, plus forte et plus durable », a déclaré Wang Yi.

Le ministre Raymond Tshibanda  a souligné le soutien actif de la Chine et de son gouvernement, tant pour la défense de la souveraineté de la RDC, notamment au Conseil de sécurité de l’ONU, et en aidant à la formation des unités des Fardc, que pour sa reconstruction et son développement. « Concernant les perspectives de la coopération entre Kinshasa et Beijing, nous avons échangé largement sur les questions d’intérêt bilatéral et d’intérêt régional, il y a une large convergence de vue entre nos deux pays », a-t-il relevé.

Par ailleurs, le diplomate congolais a fait savoir que la Pékin et Kinshasa ont convenu de travailler à l’approfondissement, à l’élargissement,  à la consolidation et au renforcement de leur partenariat en vue de l’émergence de la RDC et de la satisfaction des intérêts entre les deux parties. « Nous avons convenu un mécanisme de dialogue entre les deux ministères, et d’augmenter le nombre de contact de haut niveau entre les responsables des deux pays », a-t-il précisé.

Jeannot Kayuba

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire