Le front populaire sensibilise contre le glissement du mandat pour Kabila

Non à un troisième penalty litigieux est le slogan opté par le front populaire contre la révision de la constitution. Ce slogan constitue la base de la campagne de sensibilisation de la population à être en alerte.
En perspective de 2016, l’opposition politique Rd congolaise augmente la pression contre toutes tentatives de déviation, susceptible de contourner la fin de l’actuel mandat de Joseph Kabila. Le regroupement politique que cordonne Jean Pierre Lisanga a à l’instar de l’opposition parlementaire, levé hier 8 décembre l’option des actions sur terrain pour barrer la route quant à la logique du glissement de régime.

Dans un court message mais très percutant, le front populaire a pour la deuxième fois, saluer et s’inspirer de la parabole du président du TP Mazembe pour crier au respect de texte légaux. Lu en quatre langues nationales, une façon de faire montre de l’inclusivité de toutes les tendances régionales. Lisanga a tenu à préciser pendant les marches pacifiques que les députés de l’opposition seront devant pour conduire la population.
Dans ce message, le front populaire dénonce la stratégie de passer par la modification de la loi électorale pour faciliter ce glissement.

Pour atteindre cette démarche constitutionnelle, ils ont pris soin d’aviser les autorités compétentes en charge de la sécurité à savoir, le ministre de l’Intérieur et le gouverneur de la ville comme l’indique les documents en fac simulé ci-desous.
gouvLetteboshLettre
GERARD LEMBA

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire