Des caisses d’argent en provenance de Kinshasa saisit à Brazzaville

Les autorités brazzavilloises annoncent la saisie d'une importante cargaison des devises en provenance de Kinshasa dimanche. 

On ignore cependant le montant de la somme et son propriétaire, mais il s’agit de plusieurs caisses d’importantes sommes, en billet de 100 et 20 USD. Cette cargaison débarquerait de Kinshasa, affirment plusieurs sources non officielles.

Selon des sources portuaires dans la capitale du Congo-Brazza, il s’agit d’une fuite de capitaux. Un proche du pouvoir à Kinshasa serait épinglé. On ignore son identité.

A suivre.

4 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • Les voleurs en veste cravate, au moment auquel la population souffre voila les billets de banque qui circulent dans les malles. Merci pour nos autorités congolaises pour la sécurisation des frontières

  • Comment les francs congolais vont-ils résister à l’inflation pendant que des quantités importantes de devises s’évadent des caisses de l’Etat. Croyez moi ces montants appartiennent à nos dinosaures et rien ne sera fait quant à ce.

  • Vous aussi ?
    Des intellectuels avisés comme vous, vous en êtes à divulguer des informations que vous n’avez même pas vérifiées ? Sur qui peut-on encore compter si même nos intellos ne savent plus différencier la vraie information de l’intox de bas niveau
    Où vous êtes seulement habités de mauvaise volonté, vous voulez seulement ternir l’image de certains de nos compatriotes avec vos intoxications de basse qualité
    Vous me décevez et je ne suis pas le seul croyez moi
    Pour la petites histoire, certaines de ces images ont étaient tirés des sites Nigérians ou on parle des faux dollars qui ont étaient saisie par la police Nigériane. (http://theeagleonline.com.ng/police-arrest-printers-of-fake-dollar-euro-naira-worth-n100m/

    A mes compatriotes R D Congolais,
    vérifions les informations que ne recevons avant de commencer à juger ou à les partager, ne nous abroutissons pas, évitons de faire ce dont les auteurs de ces intox attendent de nous, ils veulent nous diviser davantage pour aboutir à leurs objectifs