Syrie: un commando américain pris au piège par Daech

Un groupe de rebelles syriens, encadrés par des « techniciens » américains et anglais est tombé dans une embuscade de djihadistes probablement entraînés par les forces spéciales américaines. Plusieurs « conseillers » occidentaux ont été capturés.

Il y a quelques jours, un convoi de la Nouvelle armée syrienne encadré par des « techniciens » américains et britanniques est tombé dans une embuscade non loin de la frontière entre la Syrie et l’Irak. Entre 40 et 80 militaires, selon des sources contradictoires, ont été tués et au moins 20 autres, y compris des Américains et des Britanniques, ont été capturés.Le média militaire américain Veterans Today, qui évoque cet incident, relate que les autorités américaines ont tenté de le garder secret. Le combat s’est déroulé non loin de l’aérodrome de Bukamal, qui s’apparente en fait à une piste d’atterrissage avec un centre de commandement souterrain de Daech.

« Le résultat de cette opération bâclée à la frontière entre l’Irak et la Syrie était facile à prédire, étant donné que des alliés comme Israël, la Turquie, la Jordanie et l’Arabie saoudite ont participé à sa planification », écrit Veterans Today.

Des tonnes d’équipement militaire sont tombées entre les mains des djihadistes. Pis encore, l’auteur de l’article signale que les commandos américains ont affronté en Syrie leurs propres disciples. C’est la raison pour laquelle les djihadistes ont si facilement tendu leur embuscade.

« Il n’y a aucune surprise à ce que Daech avance, étant donné que certains de ses combattants ont été formés conformément aux normes des forces spéciales des États-Unis, ce qui avait coûté à l’armée américaine des dizaines de millions de dollars », conclut l’auteur.

En avril dernier, la chaîne CNN a annoncé que le ministère américain de la Défense allait envoyer en Syrie quelque 250 commandos qui devraient rallier les unités de l’opposition syrienne soutenues par Washington.Selon des sources de la chaîne au sein du Pentagone, les techniciens américains devaient aider à libérer Raqqa.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire