20 agents de la Clinique Ngaliema aux arrêts à cause d’une photo de Marie Misamu

Selon certaines sources, plus de 20 agents travaillant à la morgue de la clinique Ngaliema sont aux arrêts depuis hier jeudi 21janvier dans la matinée, sur ordre, indique-t-on, des services de l’ordre.

Pour cause, la publication, sans aucun respect dû aux morts, de la photo de la dépouille enveloppée d’un linceul de la sœur Marie Misamu, logée à la morgue de cette clinique située au quartier huppé de la ville de Kinshasa, dans la commune de la Gombe.

Selon des analyses, si cette photo a pu être publiée par des internautes sans scrupule, c’est parce que quelqu’un a pris le courage de photographier cette star qui a tiré sa révérence le 16 janvier dernier à l’hôpital de N’djili. Et ça ne peut être qu’un agent qui a l’autorisation d’entrer dans ce local où les corps inertes reposent en paix.

Par conséquent, cette image malheureuse circule, depuis trois jours déjà, sur le net.

D’aucuns ont pris le plaisir d’en faire une utilisation abusive, espérant créer la sensation.

Pourtant, l’éthique, la déontologie et l’éducation, sans oublier le bon sens, l’interdisent formellement.

Egalement, ce cliché a battu le record de partage sur facebook, un réseau social qui a gagné la sympathie des Kinoises et Kinois, désormais connectés dans le cadre de l’interactivité. Les plus consciencieux l’ont purement et simplement supprimé, par respect envers cette chanteuse qui a tait la gloire de l’Eternel durant son passage sur la terre.

De même, dans plusieurs Smartphones, cette image est partagée par Bluetooth, soit par WhatsApp.

Le général Kanyama doit peser de tout son poids pour mettre hors d’état de nuire tous ceux qui ont manqué de respect à cette actrice aux multiples talents, et les déférer devant les juridictions compétentes pour qu’ils répondent sévèrement de leurs actes.

Cela servira de leçon à tous les autres internautes qui prennent du plaisir à nuire à autrui en publiant des images qui n’honorent pas, mais au contraire détruisent des personnalités entières, que ce soit dans le domaine médical, militaire, politique, diplomatique et autres.

Par LM

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire