En cas de guerre nucléaire où autre situation d’urgence, le président et l’état-major russe pourront se réfugier à bord d’un Iliouchine Il-80, depuis lequel ils pourront contrôler les actions des forces terrestres, aériennes, navales et nucléaires balistiques.

La Russie est bien préparée pour les situations d’urgence, ayant à sa disposition l’Iliouchine Il-80, avion de contrôle et de commandement russe, estime le portail allemand Focus. Si les postes de contrôle-commande et lignes téléphoniques au sol sont hors service pour quelque raison que ce soit, le commandement pourrait tout de même être effectué à bord de cette « forteresse volante ».

L’Iliouchine Il-80 a été conçu à la demande du ministère russe de la Défense, sur la base d’un Iliouchine Il-86, le premier avion de ligne soviétique à large fuselage. L’avion en question ne dispose de fenêtres que dans la cabine de pilotage, et la quantité des sorties est réduite, en comparaison avec ses prédécesseurs, ces caractéristiques sont destinées à protéger, en cas d’explosion nucléaire par exemple, les passagers et les membres d’équipage.