La Turquie achète des quantités record de coton syrien au groupe EI

25 000 tonnes en quinze jours ! L’organisation Etat islamique n’a jamais autant vendu de coton syrien à la Turquie, selon une source proche du négoce de la fibre.

La Turquie achète actuellement des quantités record de coton syrien à l’organisation Etat islamique : 25 000 tonnes ont été écoulées par les jihadistes en quinze jours, de source proche du négoce de la fibre. A raison de 25 tonnes par camion, c’est un défilé impressionnant qui a passé la frontière en deux semaines, au niveau de Kilis, en Turquie, un millier de camions de coton-graine. Seule une petite centaine de camions de coton serait bloquée côté turc, en attente de documents, ou tout simplement en attente de paiement.

La Turquie a la deuxième industrie textile au monde après la Chine, elle consomme 1 million 400 000 tonnes de coton par an, la livraison des jihadistes, qui écoulent en Turquie la récolte du nord de la Syrie, ne représente pas moins de 2% des besoins annuels turcs, assurés en quelques jours.

Le double jeu des autorités d’Ankara

On le voit, les autorités d’Ankara continuent de jouer double jeu. Elles ont beau afficher leur détermination à lutter contre l’organisation EI, elles continuent de fermer totalement les yeux sur cette contrebande transfrontalière, qui finance les jihadistes et qui arrange bien les affaires des industriels turcs, et notamment les entreprises de Gaziantep, l’un des plus grands centre textiles de Turquie.

Située à 50 km à peine de la frontière syrienne, cette région est spécialisée dans la maille, le T-shirt. Le coton brut syrien y a toujours été égrené, filé et tissé. Et cela continue, avec d’autant plus de profit pour les usines de Gaziantep que le groupe EI brade son coton pour avoir du cash, ce qui garantit aux usines turques un prix de revient imbattable

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire