Écoles, commerces, universités et crèches fermés: la Belgique croule sous la menace terroriste

Bruxelles, ville déserte. La capitale belge tourne au ralenti depuis le passage au niveau d’alerte terrorisme maximal vendredi soir. Les autorités redoutent toujours une attaque terroriste similaire à celles de Paris le 13 novembre, avec « armes et explosifs » avait précisé le Premier ministre belge, Charles Michel.

policiers-grande-place

Le métro est fermé, la gare centrale vidée de voyageurs. Centres commerciaux et cafés-restaurants montrent également portes closes depuis deux jours.

Les rues sont désertées par les touristes et les habitants, à l’exception de quelques curieux qui se laissent photographier devant les chars de l’armée belge.

Les soldats et la police ont été déployés dans toute la capitale et sa région. Les forces de l’ordre sont toujours à la recherche de plusieurs suspects.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire