Baptisée par un prêtre catholique, une actrice de Harry Potter revenue à la vie!

Ses médecins la croyaient perdue et l’impensable s’est produit : baptisée par un prêtre catholique, elle est revenue à la vie.

Plus de 500 000 visiteurs ont parcouru l’exposition « Harry Potter » qui s’est achevée dimanche à la Cité du cinéma de Saint-Denis (93). Mais combien d’entre eux ont eu vent de l’histoire extraordinaire de Lucy Hussey-Bergonzi, l’une des interprètes de la saga ?

Depuis sa naissance, la jeune actrice américaine, âgée de 19 ans aujourd’hui, porte en elle une malformation artério-veineuse cérébrale très rare. Les conséquences de cette maladie sont le plus souvent fatales, faute de pouvoir être diagnostiquée avant qu’un accident vasculaire ne survienne.

En 2009, quelques mois après le tournage du film Harry Potter et le prince de sang mêlé, la jeune fille est victime d’une hémorragie cérébrale. À l’hôpital, Lucy est plongée dans un coma artificiel pendant cinq jours avant que le diagnostic des médecins ne tombe : ses jours sont comptés.

« Lucy eut un sursaut et son bras se souleva brusquement »

La mère de Lucy, durement touchée par l’épreuve, exprime alors la volonté de baptiser son enfant dans le rite catholique. Elle réunit toute la famille autour du prêtre et de sa fille plongée dans le coma. Au moment où le prêtre verse l’eau bénite sur le front de la jeune fille, le corps de l’adolescente fait un bond sous les yeux de la famille médusée. Sa mère témoigne : « Lucy eut un sursaut et son bras se souleva brusquement. J’ai d’abord cru à une crise d’épilepsie mais 24 heures plus tard, on lui retirait bien tous ses tubes… ». Pendant les jours suivants, les médecins sont témoins du rétablissement complet de la jeune comédienne et restent dans l’impossibilité formelle de l’expliquer.

La jeune fille, installée à Londres, a repris ses études avec le soutien d’un orthophoniste. Au sujet de sa guérison elle n’a pas le moindre doute : « Les médecins ont dit qu’il s’agissait d’un miracle. Je le pense également. Il n’y a pas d’autre explication possible… ».

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire