La relation étroite entretenue entre les Etats-Unis et les extrémistes de Daeshtend à se confirmer si on en croit les nombreuses sources indépendantes qui se font de plus en plus insistantes.

Notamment le chef d’Etat-major général de l’armée iranienne, Hassan Firouzabadi qui affirme que des avions militaires américains transportent des armes, de l’argent et des vivres dans les territoires contrôlés par Daesh, rapporte l’agence iranienne Farsnews.

Les nombreuses « erreurs » reconnues par le Pentagone concernant le largage d’armes, par les forces américaines, au-dessus de Kobané en Syrie, destinés à être livrés aux combattants kurdes, mais qui se retrouvent malencontreusement aux mains d’extrémistes de Daesh, laissent pantois. (source lalibre.be)

Les innombrables «  boulettes  » américaines font jaser sans jamais réellement défrayer la chronique de la presse internationale. Véridique ou non, quoiqu’il en soit, les anecdotes liant Daesh aux américains s’accumulent. Lundi c’est un hélicoptère US qui aurait atterri dans la province de Salahuddin Hamrin, fief des extrémistes rapporte le journal al-Malouma.

Il s’agirait d’un transfert de plusieurs dirigeants de Daesh vers une destination inconnue. «  Ce n’est pas la première fois qu’un hélicoptère se pose dans la région montagneuse d’Hamrin  » a déclaré une source de renseignement irakienne. Loin d’être la seule constatation, ce sont plusieurs témoins qui affirment que des survols réguliers ont lieu dans les régions gouvernés par les terroristes, et pas dans le cadre de frappes militaires.

Quels seraient les objectifs inavoués des américains et de leurs alliés dans cette alliance maudite qui les lient aux terroristes, si elle s’avérait réelle ? Pour un député irakien, la situation chaotique qui règne dans cette partie du monde profiterait aux occidentaux qui ne souhaitent pas de rétablissement à court terme.