En dépression, un pasteur américain se suicide!

Seth Oiler, pasteur de First United Methodist Church à Newark, Ohio, s’est suicidé le mois dernier après avoir avoué avoir eu une affaire avec un membre de son église. Il mit fin à ses jours dans le presbytère où il vivait avec sa femme et ses enfants.

Oiler a rencontré à plusieurs reprise le pasteur Gregory Palmer et « confessa une faute sur le plan sexuel avec une adulte de la congrégation. » Le pasteur a alors demandé des congés volontaires.

« Il a été d’accord avec le pasteur que le mieux était de prendre du recul vis à vis de sa position à l’église afin d’avoir le temps de mettre en place un suivi pour lui et sa famille, » déclara Lisa Streight, responsable de la communication des églises Méthodistes Unies de l’Ouest Ohio, dans un communiqué publié dans le Neward Advocate.

Après la confession d’Oiler, l’église décida de lui montrer son soutien en continuant de lui donner un salaire et en le laissant habiter temporairement, lui et sa famille, dans le presbytère. La nouvelle de son suicide fut un choc pour l’église et la communauté.

« Nous étions juste stupéfaits et avions énormément de chagrin, » déclara Streight. « Plusieurs personnes sont en deuils, notamment sa femme et ses enfants, la congrégation où il officiait et de nombreux collègues et amis. C’était tellement triste. »

Streight déclara qu’une équipe avait été envoyée afin de soutenir et encourager l’église dans cette période de deuil.

Dépression, burn out, tentation

Plusieurs pasteurs subissent de nombreuses pressions, telle que la tentation, le burn out, la dépression et les difficultés financières. D’autres souffrent même de se sentir triste et seul.

Isaac Hunter, l’ancien pasteur de l’église Summit à Orlando, mit fin à ses jours en Décembre 2013, un an après avoir avoué avoir eu une liaison avec une ancienne associée. Avant son suicide, son comportement montrait déjà des signes de luttes émotionnelles et de pensées suicidaires alors qu’il luttait contre la spirale infernale de la drogue et de l’alcool.

Il a même écrit une lettre de suicide, qui a été découverte plus tard dans son ordinateur, longtemps avant qu’il ne passe à l’acte, exprimant le regret profond qu’il avait « d’être devenu ce qu’il n’avait jamais voulu être, un poids pour ceux qu’il aimait le plus, » selon Charisma News.

Dans la même année, le Pasteur Ed Montgomery, alors qu’il faisait le deuil de sa femme Jacky, se tira une balle devant sa mère et son fils. Apparemment Montgomery entendait la voix et les pas de sa défunte femme.

90% des pasteurs se sentent fréquemment épuisés

Les pasteurs ne sont pas immunisés contre la dépression. Selon une étude faite par l’Insitute of Church Leadership Development, 70% des pasteurs luttent contre la dépression. L’étude montre aussi que 71% des pasteurs ont le sentiment d’être en burn out, et 90% ont l’impression d’être fréquemment épuisé.

Quand on leur demande l’impact de leur ministère pastoral, 80% disent que cela a eu un effet négatif sur le vie de famille. En terme de relation, 77% pensent qu’ils n’ont pas un bon mariage, pendant que 70% pensent qu’ils n’ont pas d’amis proches.

La mort d’Oiler et des autres pasteurs qui se suicident sont un rappel que l’église doit toujours avoir ses leaders dans ses prières et intercessions.

Oiler a laissé derrière lui sa femme Joyce et leurs trois enfants – Isabelle, Abigal et Noah.

Source : Gospel Hérald

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire