Vladimir Poutine souffrirait d’une forme d’autisme

Le président russe souffre du syndrome d’Asperger, qui le contraint à un «contrôle maximum» de lui-même, selon un rapport interne du Pentagone publié cette semaine dans la presse américaine.

Ce sont les conclusions d’experts militaires du Pentagone: Vladimir Poutine est atteint par le syndrome d’Asperger. Cette forme d’autisme l’obligerait à exercer un «contrôle maximum» de lui-même, notamment lorsqu’il traverse une crise précise encore le rapport du ministère américain de la Défense publié en 2008 et dévoilé cette semaine par le quotidien américain USA Today. Ce travail est le fruit d’un think-tank interne au Pentagone, l’Office of Net Assessment.

À travers des vidéos, les auteurs ont étudié les expressions et les mimiques du dirigeant russe. Ils en ont conclu que le développement neurologique de Poutine avait été perturbé durant son enfance. La maladie se traduit aujourd’hui par l’impression d’un déséquilibre physique et des difficultés dans ses relations avec les autres.

2 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • Monsieu Poutine, un grand président pour son peuple, qui a su leu rendre la dignité et fierté d’être russe.
    Le Pacte de Varsovie est mort, les Etats Unis pensaient mettre tout le monde entier dans leur botte,mais seul Vladimir leur résiste, tant sur la Syrie, le nucléaire iranien et bien sûr l’Ukraine.
    Celui qui n’est pas d’accord avec eux, il est traîté de tous les noms d’oiseaux voire de malade mental ou de terroriste

  • Il ya que les américains qui ne sont pas malades mentals quant bien même ils tuent les enfants et les femmmes par leurs militaires et avions en Afghanistan et ailleurs ! Ce qu’ils ont fait de BEN LADEN, n’est-pas un crime pour lequel ils devaient répondre devant la justice internationale ?
    Congolais, comprenez combien ces messieurs et dames sont démoniaques.