Campagne de démolition des constructions anarchiques à Kinshasa

L’hôtel de ville de Kinshasa a programmé la poursuite de sa campagne de démolition des constructions anarchiques au cours de l’année prochaine, a annoncé le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, lors de la séance plénière de l’Assemblée provinciale consacrée à l’édit portant budget de l’exercice 2018.

Ce programme prévoit, selon le chef de l’exécutif provincial, la démolition des constructions érigées sur le site du camp Badara, dans la commune de Kimbanseke, rendant impossible l’extension de la piste de l’aéroport international de Ndjili, ainsi que celles situées sur le site agricole de la vallée de la Funa.

Il a rappelé que cette opération a été menée dans le but de faire respecter les normes urbanistiques et le Schéma d’orientation stratégique de l’agglomération kinoise (SOSAK) dans la ville.

Il a ajouté que la démolition sur le site de la RVA a été rendue nécessaire à la suite de l’érection anarchique des bâtisses dans le périmètre de l’équipement électronique de guidage appelé VOR qui a failli coûter à l’aéroport international de N’djili son homologation sur le plan international.

Des routes agricoles réhabilitées

L’exécutif provincial de Kinshasa a réhabilité durant l’année 2017 quelques routes de desserte agricole, dans le cadre du programme de développement de l’agriculture tels que les axes routiers Impuru- Bu- Kinati (20 km), sur la route nationale numéro 1; l’axe Mampu, (20 Km) et l’axe Menkao- Maluku- Centre (30 Km).

Le ministère provincial de l’Agriculture avait aussi remis des intrants de pêche aux pêcheurs de la ville lors de la journée nationale du poisson  qui a été célébrée au quartier  Kinkole dans la commune de Nsele.

Le même ministère avait aussi procédé à la vaccination des chiens aux quartiers Mitendi et Kindele dans la commune de Mont Ngafula, ainsi que dans les communes de  Selembao et Masina lors de la journée mondiale de lutte contre la rage, a ajouté le gouverneur Kimbuta avant de citer par  ailleurs la réhabilitation des infrastructures socio-économiques de forage d’eau  au quartier Mpasa I dans la commune de N’sele.

2 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • C’est quel type de gouvernement consistant à appauvrir sa population en détruisant ce qui est acquis au prix des sacrifices énormes au quotidien. Que fait-il (Kimbuta) de ses agents véreux du cadastre et titres fonciers qui rançonnent la population et lui octroient les documents parcellaires. Quelle est sa politique de logement ? Tout n’est que ridicule.