Le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC),  Deogratias Mutombo a indiqué, à l’issue de la réunion extraordinaire du Comité de politique monétaire (CPM) qu’il a présidée jeudi à Kinshasa, que l’appréciation du Franc congolais face aux devises étrangères, notamment le dollar américain, est la résultante de l’action menée par l’autorité monétaire, a appris vendredi l’ACP des sources proches de cet institut d’émission.

Selon le gouverneur, cette action a consisté à faire pression sur les opérateurs miniers pour le rapatriement de 40% de leurs recettes  d’exportations. Il s’agit également pour le gouvernement de juguler le déficit enregistré au mois de juin 2017 avoisinant 200 milliards  de Francs congolais.

M. Mutumbo a salué le résultat obtenu auprès des opérateurs du secteur minier, affirmant que « la BCC est en train d’assister de plus en plus à des flux  de devises dans le Trésor public ». A cet effet, il espère que la plupart vont régulariser leur situation pour que l’économie soit dotée d’une offre  assez importante en devises. Il a ajouté que du côté de la Banque centrale du Congo, les rentrées en devises ont doublé de juin à juillet.

« Nous sommes à une moyenne (mensuelle) de 46 millions en devises de rentrée. C’est déjà un signe pour le cadre macroéconomique », a soutenu le gouverneur de la BCC.

Par ailleurs, le gouverneur Déogratias Mutombo a fait remarquer que le taux de change est passé depuis le week-end dernier de 1.710FC à 1.500 FC pour un dollar américain sur le marché parallèle, avant de remonter à 1.600 FC à Kinshasa. Cette légère appréciation de la monnaie nationale, a-t-il dit, pourrait se maintenir dans la durée.

M. Mutombo attribue également cette appréciation du franc congolais à la discipline dans la gestion des finances publiques ayant consisté à réduire son déficit. Il a, en outre, annoncé un renforcement de la lutte contre la fraude fiscale dans les postes frontaliers, en vue de permettre au Trésor public d’enregistrer encore plus des recettes.

Ainsi, pour soutenir l’emblème du franc congolais sur le marché, la Banque centrale du Congo devait vendre des devises aux banques commerciales ce vendredi afin de contenir les besoins  en devises pour les importations lesquelles ont chuté de 79 à 29 millions de dollars le mois, a dit le gouverneur Mutombo.

ACP