Echec de la médation: la CENCO liste 6 divergences entre les protagonistes

Malgré des bons office de la CENCO, cette dernière mission encouragée par Joseph kabila, considérée comme celle de la dernière chance, a échoué.

 De l’aveu même du président de la Conférence épiscopale nationale du Congo, Marcel Utembi, archevêque de Kisangani, malgré les points de convergence entre Pouvoir et Opposition (Rassemblement et Front Citoyen pour le respect de la Constitution), plusieurs points de divergences demeurent, se désole-t-il sans désespérer pour autant.

Dans le communiqué rendu public le vendredi 2 décembre, la CENCO liste 6 divergences entre les protagonistes de la crise. Il s’agit de: la compréhension du concept respect de la constitution, du processus électoral ( séquence, calendrier, financement, etc), du fonctionnement des institutions pendant la transition, des mesures de décrispation, des mécanismes de suivi de l’Accord politique, et du compromis politique à trouver.

Sur tous ces points aucun consensus n’a été possible. Pour surmonter ces obstacles, la CENCO préconise des négociations directes entre Kabila, Tshisekedi (Rassemblement) et Bazaïba (Front Pour la défense de la Constitution). Mais devant l’evidence de l’échec des négociations à ce stade, les catholiques prennent à témoin le peuple et la communauté internationale. Quant aux protagonistes de la crise, les prélats en appellent à leur sens élevé de responsabilité pour éviter au pays de sombrer dans le chaos. En ont-ils seulement un pour que l’appel de la CENCO soit entendu?

(Ci-dessous le communiqué de la CENCO)

oo1oo2

Israël Mutala

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire