Selon le recteur Mukeni, les frais académiques sont fixé à 350 000FC pour les promotions montantes et 400 000FC pour les débutants (premier graduat) plus 25$ des frais techniques.

Les frais académiques se payent en franc  congolais et non en dollars. C’est 350 000FC pour les promotions  comme d’habitude sauf  les débutants que nous avons demandé de payer 400 000FC pour améliorer les conditions de leurs auditoires”, explique le recteur au téléphone de POLITICO.CD. Et d’ajouter : “ les 25 dollars, frais techniques c’est pour faire fonctionner le studio, le plateau et le journal ecole. Achats des ouvrages pour la bibliothèque et l’impression des syllabus, c’est-à-dire, l’Institut prendra en charge l’impression des supports de cours pour les étudiants “.

A croire le recteur, en payant le même montant comme l’année passée, l’Université perd parce que le taux de dollars est revue à hausse mais les étudiants ne comprennent pas.

Avouant qu’il y a eu incompréhension entre la coordination estudiantine et les étudiants, Henock Etete, étudiant de G3 et représentant de sa promotion à cet échange s’est dit convaincu des explication du recteur.

La coordination n’a pas pu transférer correctement le message du recteur. Aujourd’hui après la réunion nous avons comprises que le recteur est dans la bonne voie. Le 25$ qui nous poussait à protester revient à notre avantage sourtout pour l’impression des syllabus, les titulaires des cours n’auront plus intérêt à vendre leurs support”, fait savoir Hénock.

Jean-Hilaire Shotsha