Il s’agit de septante cinq (75) stagiaires qui prestaient sous l’encadrement d’un maitre de stage et de deux cents vingt-six (226) autres inscrits au tableau de l’Ordre, a indiqué la source.

Ces avocats, a-t-il ajouté, ne peuvent plus accomplir les actes de la profession : représenter les clients devant les cours et tribunaux comme demandeur et défendeur, ainsi que poser les actes de procédure jusqu’à la régularisation de leur situation.

Cette exigence, prévue par la loi portant organisation et fonctionnement du barreau du corps des défenseurs judiciaires et des mandataires de l’Etat, demande à chaque barreau de mettre à jour son tableau de l’ordre et de la liste de stage à l’occasion de la rentrée judiciaire. ACP/Mat/May