Pour Kamerhe, ce temps sera aussi mis à profit pour une ultime tentative de convaincre les acteurs politiques encore septiques de rejoindre la table du Dialogue pour qu’ensemble nous puissions trouver un consensus pour une alternance démocratique et pacifique pour la première fois dans notre pays.

op1

op2