« En ce qui concerne les violences de Kinshasa, il y a deux responsables. Pourquoi cette absence de réaction du Président de la République ? Et aussi, du deuxième responsable, qui est la CENI? Les deux doivent présenter leur démission et ils répondront demain devant les cours et tribunaux, parce que ce qu’ils viennent de faire, ce sont des crimes indescriptibles.

C’est encore possible d’organiser d’urgence l’élection présidentielle. Tout ce qui se passe aujourd’hui en RD-Congo, relève de la responsabilité du pouvoir en place », s’est-il exprimé. Et d’asséner : »il n’y a aucun parti politique de l’Opposition à ce dialogue. On ne peut pas continuer à perdre des vies humaines à cause d’une seule personne. En plus, ils se sont convenus entre eux pour faire glisser. Si ce dialogue été accepté par la population, personne ne serait sur les rues de Kinshasa. Les hommes passeront, le Congo restera et la population gagnera toujours ».

René KANZUKU