La région de l’Est du Congo reste déconseillée, sauf pour les voyages indispensables. “Nous lançons un appel à la prudence, à la vigilance, à Kinshasa en fonction des manifestations“, a indiqué le ministre, qui conseille aux voyageurs de prendre contact avec leur compagnie aérienne, ou de se renseigner auprès de l’ambassade de Belgique à Kinshasa.

Le ministre a participé, mardi midi, à une rencontre avec des envoyés spéciaux de l’ONU. La réunion a été l’occasion d’appeler au calme et à éviter la violence, et notamment l’usage disproportionné de violence par les autorités. Les participants ont également appelé à élargir le dialogue, pour y inclure largement l’opposition. Ce dialogue devrait porter sur une date, qui devrait être “rapprochée“, pour organiser les élections. (Belga)
Belga