Selon un témoin sur place et membre du parti chargé de communication, monsieur Augustin Kabuya joint au téléphone explique que des militaires de la Garde Républicaine en tenue militaire et d’autres personnes habillées en civil ont fait irruption au siège de l’UDPS au milieu de la nuit avec des bidons d’essence qu’ils ont déversés dans la maison avant d’y mettre le feu. “Il y a même mort d’hommes, mais je n’ai pas encore de précision. Même la permanence des Fonus aussi a été incendiée…”, a-t-il martelé.

Il convient de noter que des sièges de plusieurs autres partis ont été incendiés durant la journée mouvementée du lundi 19 septembre 2016, notamment celui du PPRD, CNC, PECO, RCD, etc.