Le siège de l’UDPS situé à la 11 rue limete en feu ce matin

Le siège social de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), situé à la 11e rue de la commune de Limete, est en feu depuis ce mardi 20 septembre 2016.

Selon un témoin sur place et membre du parti chargé de communication, monsieur Augustin Kabuya joint au téléphone explique que des militaires de la Garde Républicaine en tenue militaire et d’autres personnes habillées en civil ont fait irruption au siège de l’UDPS au milieu de la nuit avec des bidons d’essence qu’ils ont déversés dans la maison avant d’y mettre le feu. « Il y a même mort d’hommes, mais je n’ai pas encore de précision. Même la permanence des Fonus aussi a été incendiée… », a-t-il martelé.

Il convient de noter que des sièges de plusieurs autres partis ont été incendiés durant la journée mouvementée du lundi 19 septembre 2016, notamment celui du PPRD, CNC, PECO, RCD, etc.

2 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

  • Où nous amène la violence ? C’est ça la démocratie ? Ne devons-nous pas privilégier le dialogue à l’africaine et non suivre les multinationales qui manipulent nos politiciens ? Ceux qui sont mort sont ils fils de soi-disant leaders ? Pourquoi ces messieurs ne pacent jamais leurs fils; neuveux et autres de leurs familles au premier plan des manifestations ? Ils parlent toujours au nom du peuple et quel peuple ? Eux-mêmes ou les membres de leurs familles ? Ayant de compenssion et de l’amour pour ces pauvres que vous manipulez et sacrifient ^pour vos intérêts égoïstes. Le Congo n’a pas besoin de l’effusion du sang de ses fils qui ont tant souffert.
    Vous, politiciens envoyer vos propres enfants faire les manifs et non ceux d’autrui qui ne bénéficieront rien…

    • Rdc a en esclave.pourquoi nous ne voullions pas respecter la loi const.la premiere personne a le loi.c est le presindent de la republique .mieu vont mourir pour la juste que de voir toute mes descendent en esclave.ce qui reste a kinshasa de teoriste.il aura de bombe.ds la marche.eglise.taxi.station.arret de bus.de maison politiciene.