Il vient de poster une photo prise ce matin depuis son lit d’hôpital. Pathétique. Visage tuméfié, il demande au Rassemblement de ne pas lâcher prise.

Le député Martin Fayulu, président de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé) et coordonnateur des Forces acquises au changement (FAC), a expliqué sa détermination et celle du Rassemblement, principale  plateforme de l’opposition congolaise, à barrer la route à un éventuel prolongement du mandat du président Joseph Kabila.

“Que Kabila ne se leurre pas : nous irons jusqu’au bout. Déjà, à partir du 20 septembre, nous ne reconnaîtrons plus les membres de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) parce qu’ils ont montré qu’ils étaient incompétents, sinon des partisans et inféodés à Kabila. Et à partir du 20 décembre, Kabila ne sera plus reconnu comme président de la République.” lance Martin Fayulu sur jeuneafrique