La Monsuco s’inquiète de la situation en RDC

La MONUSCO exprime ses vives préoccupations suite aux violents affrontements entre manifestants et forces de sécurité à Kinshasa et dans plusieurs villes de la République démocratique du Congo et regrette les pertes en vies humaines.

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Maman Sambo Sidikou, condamne cette violence qui a déjà fait 17 morts dont trois policiers et appelle tous les acteurs à avoir le maximum de retenue.

« J’appelle les autorités congolaises à s’assurer que les forces de sécurité nationales respectent les libertés fondamentales, et l’usage de la force non létale pour le contrôle des foules, en réponse à ces manifestations. J’appelle également les leaders politiques concernés et leurs militants à rejeter tout acte qui pourrait exacerber la situation et accroître la tension », a déclaré M. Sidikou.

La MONUSCO insiste sur la nécessité d’une enquête indépendante afin d’établir les responsabilités après les évènements qui ont eu lieu hier, lundi 19 septembre 2016, tout en demandant avec insistance aux leaders politiques de résoudre leurs différends pacifiquement par le dialogue, comme le recommande la résolution 2277 (2016) du Conseil de sécurité des Nations Unies.

2 Commentaires

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire

  • Que font-ils de bon en Rdc si ce n’est que de regretter, d’observer, etc… ces complices de mauvais goût.
    Bientôt, on va nous diriger vers eux aussi.

    • Je parle rarement Politique mais là, Ça devient grave et ça fait la honte, je me rends compte que nous sommes un Pays Vraiment Orphelin, nous avons un Président qui ne dit absolument rien.
      Lorsque dans une famille les choses vont mal, et que le Père ne dit jamais un mot, celui là n’est pas un bon Père.
      Un Président de République qui ne sait pas lui-même passé à la Télé pour s’adresser à la Nation et Calmer les Esprits mais envoie un Intermédiaire