Il condamne la violence qui a déjà provoqué la mort d’au moins 17 personnes, dont trois policiers dans la capitale.

Le Secrétaire général exhorte tous les dirigeants politiques concernés et leurs partisans à s’abstenir de tout autre acte de violence susceptible d’aggraver la situation. Il appelle les autorités congolaises à s’assurer que les forces de sécurité nationales exercent la plus grande retenue face aux manifestations. Il appelle également tous les dirigeants politiques à résoudre leurs différends pacifiquement et par le dialogue, conformément à la résolution 2277 (2016) du Conseil de sécurité.

Source: un.org